CAFERUIS

Regroupe des cours (IRTS Rennes 2009-2010), des infos, des épreuves de GAB, de management, etc. en lien avec la formation Caferuis


Ouvrages

FICHES DE LECTURES

La CNAM met en consultation libre un ensemble de fiches de lectures qui vous permettront d'apprécier certains ouvrages avant de vous plonger dans de studieuses lectures.
Le classement est réalisé par ordre alphabétique d'auteurs.


link

SUR CETTE PAGE, VOUS TROUVEREZ, PAR ORDRE D'AFFICHAGE, UN RESUME DE DIVERS OUVRAGES

Vous êtes, bien entendu, invitez à partager vos lectures en nous adressant vos ouvrages de référence afin que nous puissions faire vivre cette rubrique.




♦  MICHEL CROZIER, ERHARD FRIEDBERG : L'ACTEUR ET LE SYSTÈME 

♦  JEAN-PIERRE BOUTINET : ANTHROPOLOGIE DU PROJET

♦  PATRICK LEVEFRE : GUIDE LE LA FONCTION DE CADRE

♦  AIDE MEMOIRE : DROIT DU TRAVAIL 2010

♦  LOIC JOMBART : IL ETAIT TROP DE FOIS 




MICHEL CROZIER, ERHARD FRIEDBERG : L'ACTEUR ET LE SYSTÈME 

michel crozier et ehrard friedberg, 1977, rééd. Seuil, coll. « Points essais », 1992.

Evelyne Jardin

1977 michel crozier et ehrard friedberg

Acteur, pouvoir, incertitude, système sont les piliers de l'analyse stratégique qu'élaborent Michel Crozier et Ehrard Friedberg dans cet ouvrage très dense. Ces nouveaux outils conceptuels permettent d'entrer dans la boîte noire du fonctionnement des organisations et d'analyser l'action collective et le changement social. L'organisation n'est pas une « donnée naturelle » mais un « construit social » ; il faut en étudier les enjeux, les intérêts, les règles du jeu et comprendre les stratégies développées par les acteurs. Les auteurs assimilent les individus à des « acteurs » et non à des agents passifs qui exécutent des consignes.

Des acteurs rationnels ?

Influencés par la théorie des jeux (alors en pleine expansion outre-Atlantique), ils postulent que les individus élaborent des stratégies en fonction de buts personnels qui entreront parfois en contraction avec ceux de l'organisation. Donc, les acteurs sont rationnels mais pas complètement, à la différence de l'Homo oeconomicus. Les auteurs reprennent le modèle de March et Simon : la rationalité des acteurs est« limitée » et « contingente ». De plus, le pouvoir est partout, selon ces deux sociologues : « Le pouvoir est un mécanisme quotidien de notre existence sociale que nous utilisons sans cesse dans nos rapports avec nos amis, nos collègues, notre famille, etc. » Partout et donc pas nécessairement là où on l'attend, c'est-à-dire en haut de la hiérarchie, car le pouvoir prend sa source dans les relations interpersonnelles. Dans le cas de la Seita étudié par Crozier dans Le Phénomène bureaucratique(1962), les agents d'entretien et de réparation ont conquis un pouvoir considérable sur les ouvriers de la production, car ce sont eux qui ont déterminé la fréquence et la durée des arrêts des machines. C'est cette maîtrise du temps qui les a dotés d'un pouvoir informel. La possession de compétences spécifiques, la détention d'informations, un noeud de communications sont autant de sources de pouvoir.

Acteur, pouvoir mais aussi incertitude. Pour Crozier et Friedberg, il existe dans toutes les organisations des espaces de liberté qui se logent dans des interstices (nommés« zones d'incertitude ») sur lesquels les acteurs vont jouer et dont ils vont se jouer.

Jouer sur l'incertitude.

Bref, rien n'est figé et toutes ces interactions entre acteurs, la poursuite de leurs stratégies, l'utilisation des zones d'incertitude aboutissent à la constitution d'un système d'action, plus ou moins stable. L'objectif de l'analyse stratégique est de révéler toute cette construction sociale.

Cet ouvrage est fort ambitieux puisqu'il entend construire une sociologie générale détachée du fonctionnalisme et de toute approche déterministe. Mais c'est plutôt grâce à leur sociologie appliquée aux organisations que ses auteurs ont acquis leur notoriété. Le Centre de sociologie des organisations, fondé par Crozier en 1961, est devenu le principal foyer de la recherche appliquée en sociologie. De nombreuses études seront menées dans des organisations publiques et privées. Il sera aussi une pouponnière de futurs chercheurs : Renaud Sainsaulieu, Jean-Claude Thoenig, entre autres, y feront leurs armes...

POUR EN SAVOIR PLUS :
link 


JEAN-PIERRE BOUTINET : ANTHROPOLOGIE DU PROJET


 BOUTINET.jpg 


L'ouvrage

« Les conduites d'anticipation s'imposent aujourd'hui dans leur grande variété comme un fait majeur de notre temps » constatait l'auteur dès 1990 lors de la première édition de ce texte dans la collection Psychologie d'aujourd'hui. Plusieurs fois réédité et corrigé, ce manuel est devenu une introduction classique à l'analyse de ce que l'on appelle les « conduites à projet » et « cultures à projet ».



Mais « lorsqu'il passe de la phase de conception à la phase de réalisation, le projet constitue-t-il un guide efficace à l'action ? » Que nous apprend le projet sur la condition humaine lorsque celle-ci se préoccupe du « faire advenir » ? Cette approche anthropologie du projet vise à identifier la diversité des situations, à repérer les invariants, à comprendre comment fonctionne le projet dans différents ensembles culturels, à s'interroger sur la façon dont les individus, les groupes, les cultures construisent et vivent leur rapport au temps.



 

Table des matières

Introduction : Du concept au paradigme


Première partie : Positionnement théorique 1 -- Du temps technicien à la culture du projet 2 -- Le projet et les modes d'anticipation 3 -- Le projet aujourd'hui : une nécessité face aux situations de la vie quotidienne 4 -- Le projet comme préoccupation scientifique


Deuxième partie : Perspectives opératoires 5 -- Naissance et destin de l'espace architectural du projet à l'objet transitoire 6 -- L'intention d'instruire à l'épreuve de son équivocité : les multiples facettes du projet pédagogique 7 -- Le projet technologique pris au jeu contradictoire de la motivation et de l'efficacité 8 -- Eléments pour une méthodologie de la conduite de projet


Troisième partie : Perspectives critiques 9 -- Les mésaventures des mécanismes d'idéalisation 10 -- L'injonction à la créativité et ses limites 11 -- Des temporalités paradoxales aux temporalités tyranniques


Conclusion : Penser une anthropologie du projet -- Bibliographie -- Index




PATRICK LEVEFRE : GUIDE LE LA FONCTION DE CADRE

Résumé :

Longtemps considérée comme une étape dans un parcours professionnel, la fonction cadre responsable de service a désormais acquis une légitimité reconnue par la création en 2004 du Certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale (CAFERUIS). La seconde édition enrichie et adaptée de ce guide intègre toutes les évolutions institutionnelles, politiques et culturelles qui ont marqué ce secteur et cette fonction en termes de logique de métier et de compétences. Conçu comme un ouvrage stratégique et pratique, ce guide éclaire les enjeux sur les plans humain, technique et social. Il est organisé en trois parties : une analyse du métier, de son environnement et de son évolution ; une élaboration des notions fondamentales : service, responsabilité, délégation, identité, compétence; une présentation des outils et des méthodes : management du changement, conduite de projets, animation de service, travail en équipe, enjeux et pratique de l'évaluation. Un glossaire des mots-clés facilite la compréhension des termes essentiels d'une fonction qui attire de plus en plus de professionnels. Une référence pour tous les cadres du secteur social et médico-social, du privé comme du public.


A propos de l'auteur :

Patrick Lefèvre est fondateur du cabinet Technè conseil, éducateur spécialisé, ancien directeur d'établissements, consultant, conférencier, et enseignant dans les instituts supérieurs spécialisés. Il est l'auteur du Guide de la fonction directeur d'établissement et du Guide du management stratégique.


Sommaire :

METIER ET ENVIRONNEMENT

  • Le métier de cadre
  • Les mutations du professionnalisme et des logiques d'action
    SERVICE ET RESPONSABILITE
  • La notion de service
  • La responsabilité et la délégation
    LES METHODES ET OUTILS DE LA COMPETENCE
  • Manager le changement
  • Conduire des projets et animer le service
  • Dynamiser le travail en équipe
  • L'évaluation comme enjeu et pratique
  • Le responsable de service, un acteur de direction

    AIDE MEMOIRE : DROIT DU TRAVAIL 2010

    Simplifier sans dénaturer les règles juridiques demeure l'objectif des auteures de cet ouvrage de droit du travail et de la sécurité sociale fréquemment actualisé.
    La conception pédagogique de la présentation, à l'aide notamment de nombreux tableaux et schémas facilite la compréhension et la mémorisation de l'essentiel de la discipline. Cet effort de clarification n'aboutit pas pour autant à une approche sommaire de la matière : les indispensables références historiques, sociologiques et jurisprudentielles sont également exposées. Cette nouvelle édition, à jour en août 2009, s'adresse à tous ceux qui ont à assimiler rapidement la matière : étudiants en droit : ils y trouveront une synthèse de l'ensemble de la discipline favorisant l'étude des cours plus approfondis délivrés à l'Université ; étudiants des filières non juridiques qui ont à préparer une épreuve de droit du travail ; candidats aux concours administratifs et de recrutement de professeurs ; toute personne confrontée aux questions juridiques posées par le travail salarié

    AUTEURS : Brigitte Hess-Falon, Anne-Marie Simon

    Date de parution : 21/10/2009

    Editeur : DALLOZ-SIREY

    Collection : Aide Mémoire

    SOMMAIRE
  • LE DOMAINE ET LES CARACTERES DU DROIT DU TRAVAIL
  • LES SOURCES DU DROIT DU TRAVAIL
  • L'EVOLUTION DU DROIT DU TRAVAIL
  • L'INSPECTION DU TRAVAIL
  • LA FORMATION PROFESSIONNELLE
  • LE DROIT AU TRAVAIL
  • LE CONTRAT DE TRAVAIL
  • LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE
  • LES POUVOIRS DU CHEF D'ENTREPRISE
  • LA DUREE DU TRAVAIL

 
LOIC JOMBART : IL ETAIT TROP DE FOIS 

 
Une BD inédite pour l'enfance en danger
Les journées des droits de l'enfant à Cholet donneront lieu, en novembre prochain, au lancement d'une bande dessinée inédite dédiée à l'enfance en danger : « Il était trop de fois ». A l'origine de ce projet, une rencontre entre deux acteurs liés au monde de l'enfance : le collectif municipal Brisons le silence dont l'action s'inscrit, depuis sa création en 2002, dans le cadre de la politique de la Ville en faveur des enfants et le graphiste illustrateur angevin Loïc Jombart qui a imaginé, conçu et réalisé cet ouvrage.

 « Il était trop de fois » aborde, sous forme de conte, les différentes formes de maltraitance dont peuvent être victimes les enfants. Destinée à sensibiliser un large public, cette bande dessinée est volontairement muette afin de permettre aux enfants de mettre des mots sur leurs maux et leurs non-dits.
Cet ouvrage narre l'histoire d'une petite fée à qui on coupe les ailes. Au sens propre, comme au sens figuré.

Sans tomber dans la noirceur ou le fatalisme, ce récit propose d'évoquer la maltraitance des enfants sous un angle universitaire, dans un monde où chaque enfant trouvera ses repères.

Troisième acteur de ce projet, le Centre Départemental de Documentation Pédagogique de Maine-et-Loire (CDDP 49) a apporté son soutien en prenant en charge l'édition de la bande dessinée et en créant une mallette pédagogique pour accompagner l'ouvrage et participer à la lutte contre la maltraitance.

Une convention a été signée entre la Ville de Cholet, l'initiateur, Loïc Jombart, le concepteur et réalisateur, et le CDDP 49, éditeur et ensibilisateur pédagogique. Elle concrétise le partenariat tripartite qui a donné naissance à cette bande dessinée consacrée à « L'enfance en danger ». Un budget de 75 000 euros a été accordé à cette réalisation dont 20 000 euros financés par la Ville de Cholet, 10 000 euros par le Conseil Général de Maine-et-Loire, 20 000 euros par le CDDP 49 et 25 000 euros par l'illustrateur.

Ce livre événement a reçu le soutien de la Défenseure des enfants, du Groupement d'Intérêt Public « Enfance en danger » (GIPED), du Conseil général de Maine-et-Loire et de nombreuses associations d'aide aux victimes.

La France compte aujourd'hui 19 000 enfants maltraités et plus de 76 000 enfants en danger. La bande dessinée « Il était trop de fois » se propose de leur donner parole.

Il était trop de fois
Bande dessinée – 72 pages couleur dont 46 planches de dessin
Illustrateur Loïc Jombart – Les Ponts de Cé
Initiateur collectif Brisons le silence – Ville de Cholet
Editeur CDDP de Maine-et-Loire - 14 rue Anne Franck – 49043 Angers cedex - crdp-cdpp49@ac-nantes.fr